Fracture de fatigue du calcanéum

Medical Athletics

Définition.

La fracture de fatigue du calcanéum représente environ 20% des fractures de fatigue du membre inférieur. Elle touche surtout les coureurs en endurance. On la retrouve plus fréquemment chez les marathoniens.

 

Les premières publications concernant cette pathologie sont allemandes et concernent le fin des années 30. Elles correspondent à un entraînement accru des troupes avant la seconde guerre mondiale. La deuxième grande publication concerne l'armée américaine et coïncide avec la fin de cette même guerre. L'augmentation du nombre de cas est, là aussi, dû à une intensification de l'entraînement des troupes. Ce petit historique nous permet de rappeler qu'une des grandes causes de fracture de fatigue du pied vient d'un entraînement plus intense, tant en volume qu'en intensité.

 

 

Physiopathologie.

 

Lors du déroulement classique du pas, le calcanéum est le premier os en contact avec le sol. Il est soumis à une force égale à deux ou trois fois le poids du corps. Bien qu'auncune étude scientifique n'ait étudié le sujet, on peut intuitivement imaginer que les coureurs ayant une foulée "postérieure" (attaque talon) on plus fréquement de fracture de fatigue du calcanéum que des coureurs ayant une foulée "antérieure" (attaque médio-pied).

 

Rares sont les études qui rapportent des cas féminins. Ceci peut s'expliquer par le fait que les premières études concernent le milieu militaire autour de la deuxième guerre mondiale et donc un milieu où le recrutement féminin est plus faible. Ces études semblent conclure qu'il n'y a pas de relation entre le poids, la taille et la fréquence des lésions. Par contre la manque de préparation physique est un point que l'on retrouve fréquemment.

 

Clinique.

 

Dans la majorité des cas la douleur survient progressivement. Elle est ressentie lors de l'attaque talon. Elle sera d'abord ressentie lors de la pratique du jogging et progressivement lors de la descente des escaliers puis de la marche.

 

L'examen clinique montrera une douleur élective à la palpation des faces latérales du calcanéum. Ce signe est pathognomonique de la fracture de fatigue. La palpation de l'insertion de l'aponévrose plantaire sous le calcanéum pourra être sensible et faire évoquer par erreur une aponévrosite. La palpation du tendon d'Achille ne réveillera pas de douleur.

 

Un oedeme des faces latérales sera parfois retrouvé. Par contre aucune étude ne fait mention d'une ecchymose en regard du calcanéum.

 

Examens complémentaires.

 

La radiographie standard du calcanéum, faite à dictance des premières douleurs (3 à 4 semaines) montrera un trait vertical dense. Il correspond à une apposition osseuse dans le trait de fracture.

 

La scintigraphie reste l'examen le plus sensible même s'il n'est pas spécifique.

 

Le scanner osseux ou la RMN sont à la fois sensibles et spécifiques. Leurs coûts et les délais d'obtention plus longs d'un rendez-vous ne les placent pas en examens de première ligne

 

Diagnostic différentiel.

 

La fracture de fatigue du calcanéum entre dans le cadre des talalgies. On devra éliminer l'aponévrosite plantaire et la tendinite d'insertion d'Achille par un examen palpatoire minitieux. Comme décrit plus haut, la douleur lors de la palpation des faces latérales du calcanéum, est spécifique d'une fracture de fatigue.

 

Traitement.

 

Le repos sportif est le traitement radical. Un arrêt des sports avec contact talon/sol sera observé pendant une période de huit semaines.

 

Le port de chaussures plus amortissantes sera proposé, ainsi que les entraînements sur sol souple.

 

Une modification du type de foulée sera alors préconisé en diminuant l'impact du talon sur le sol lors de la course et en favorisant un contact avec le médio-pied.

 

 

En savoir plus.

 

•Les fractures de fatigue chez le sportif , Hervé de Labareyre, Jacques Rodineau. Editions Masson.

 

Imagerie

La radiographie ci-dessous montre un trait blanc perpendiculaire au grand axe du calcanéum (flèche noire).

 

 

La scintigraphie montre l'activité ostéoblstique au niveau du calcanéum.

 

 

La RMN ci-dessous montre le trait de fracture vertical dans le corps du calcanéum (flèche blanche).

 

Copyright © All Rights Reserved Medical Athletics SPRL