Tendinite du moyen fessier

Medical Athletics

Physiopathologie

 

Le tendon moyen fessier joue un rôle fondamental dans le maintien du bassin en phase monopodale de la marche ou de la course. Sa surutilisation pourra entraîner une inflammation de son tendon distal.

 

La tendinite du moyen fessier n’est pas l’apanage du coureur. On la rencontre fréquemment chez des sédentaires, plus fréquemment chez la femme autour de la soixantaine.

 

 

Clinique

 

Cliniquement elle se présente comme une douleur mécanique de la face externe de la hanche. Il s’agit d’une des rares tendinites à donner aussi des douleurs nocturnes à type de brûlure.

 

La douleur, chez le coureur, apparaît progressivement à la course et peut parfois empêcher la suite de l’effort. La douleur sera également ressentie à la marche en côte et lors de la montée des escaliers.

 

La palpation du tendon sera systématiquement douloureuse. La mise sous tension du tendon et sa contraction contrariée réveilleront également la douleur, mais pas systématiquemet, ce qui peut égarer le thérapeute. Les amplitudes articulaires de la coxo-fémorales sont conservées.

 

 

Examen complémentaires

 

Le diagnostic étant relativement simple, on ne demandera pas systématiquement de bilan d’imagerie. La radiographie standard pourra objectiver les éventuelles calcifications tendineuses.

 

L’échographie confirmera les remaniements tendineux et permettra, le cas échéant d’objectiver une éventuelle fissuration tendineuse.

 

En cas de doute sur l’intégrité structurale du tendon, une IRM sera prescrite.

 

 

Traitements

 

Le traitement sera basé sur la kinésithérapie. Dans un premier temps un traitement analytique sur le tendon sera effectué (Massage transversal profond, crochetage, ondes de choc) par la suite des étirements et une reprogrammation excentrique seront réalisés.

Copyright © All Rights Reserved Medical Athletics SPRL