Fracture de fatigue du plateau tibial interne

Medical Athletics

Genou : Fracture de fatigue du plateau tibial interne

Dr Hervé AUQUIER - Médecin du sport - 1200 Bruxelles

Physiopathologie

 

La fracture de fatigue du plateau tibial interne est relativement fréquente en athlétisme et dans la pratique de la course à pied. Elle concerne surtout les débutants.

On la retrouvera surtout chez les coureurs qui ont une attaque du pas talonnière très vive. Le genu varum est également un facteur favorisant ainsi que le manque de souplesse des chaînes musculaires postérieures. Il va de soi qu’un surpoids prédispose à la pathologie.

 

Clinique

 

Comme pour toutes les fractures de fatigue, c’est la douleur qui amènera le coureur à consulter. Elle ne survient qu’à l’effort d’abord en fin de course puis, progressivement de plus en plus tôt dans la course. La marche ne provoque aucune douleur.

L’examen clinique montrera une douleur osseuse élective à la palpation du plateau tibial interne. On veillera à éliminer tout problème méniscal interne, cartilagineux ou tendineux (patte d’oie) avant d’affirmer le diagnostic.

 

Examens complémentaire

 

La radiographie standard sera systématiquement négative

La scintigraphie osseuse permettra très précocement de voir la réaction ostéblastique du plateau tibial.

Sauf doute concernant l’intégrité du ménisque et/ou du cartilage articulaire, une RMN est superflue.

 

Traitement

 

Le pronostic est toujours excellent. Un simple arrêt sportif de trois semaines suffit à faire disparaître les symptômes. La prise en charge de facteur favorisant est toujours souhaitable.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Scintigraphie osseuse. Fracture de fatigue du PTI gauche

Copyright © All Rights Reserved Medical Athletics SPRL